Alerte dans les EHPAD

ImprimerImprimerEnvoyer par emailEnvoyer par emailTélécharger en PDFTélécharger en PDF

Le plan grand âge de 2007, initié à l’époque par Philippe Bas, prévoyait de renforcer les taux d’encadrement dans les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (Ehpad) afin qu’il soit, au terme du plan, de 1 professionnel pour 1 résident. Aujourd’hui, la moyenne nationale peine à atteindre 0,6. Nous sommes loin du compte.

Grève nationale dans les Ehpad, alerte des fédérations et syndicats, mission d’enquête parlementaire (ouverte suite à la « mission flash » Cf. billet de la semaine du 09/12/2017), « ras-le-bol » généralisé des professionnels qui s’épuisent à la tâche, des gestionnaires qui ne savent plus gérer la pénurie de moyens, des familles qui restent en attente d’une prise en charge digne pour leurs aïeux, des résidents eux-mêmes qui souffrent en silence… Le bilan est sombre…

… et les perspectives peu réjouissantes. La ministre de la santé et des solidarités, devant l’ampleur des mécontentements, annonce – généreusement – le déblocage d’une enveloppe de 50 millions d’euros – soit 7000 € par Ehpad ou 80€ par résident – alors que la CNSA a détourné 235 millions d’euros de la Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie – CASA – (prélevée à hauteur de 700 millions sur les seules pensions des retraités imposables) somme initialement destinée à l’amélioration des Ehpad.

Plus que jamais, la conclusion du billet de décembre reste d’actualité : l’avenir passera « par un véritable débat pour refonder un projet de société solidaire (…) de ses aînés. »

Ajouter un commentaire

You must have JavaScript enabled to use this form.

CAPTCHA
Cette question permet d'éviter le spam par des robots