Tous les billets de la semaine

Manifeste pour les politiques sociales

Il est réjouissant de voir l’Union Nationale des Institutions et Œuvres Privées Sanitaires et Sociales (Uniopss) occuper son rôle d’aiguillon des politiques sociales au nom du principe de solidarité.

Le manifeste produit par le 33ème congrès de l’union porte la volonté de peser sur le débat public en affirmant que les inégalités qui marquent notre société incitent à repenser fondamentalement nos choix de société.

Lire la suite

Vous avez dit contrôle des pauvres ?

La fameuse « circulaire Collomb » a défrayé la chronique et les passions, toutes idéologies confondues. Au-delà des faits, c’est la signification de ce genre de décision politique qu’il nous faut interroger.

Lire la suite

Risque de dilution du social dans l'humanitaire ?

L’action sociale s’est historiquement fondée sur la volonté de la société de ne laisser aucun de ses membres sur le carreau. L’action humanitaire, quant à elle, est née de la nécessité de porter secours aux peuples victimes de catastrophes.

La frontière entre ces deux zones d’action était claire : chez nous l’assistance aux pauvres et aux exclus, hors des frontières, ou en cas de malheur national, le secours à ceux que les guerres, les épidémies, les désordres économiques et politiques, les catastrophes naturelles ont plongé dans la détresse.

Lire la suite

Chômeurs : l’injonction paradoxale rend fou !

A nouveau, ce gouvernement, à la suite de ceux qui l’ont précédé, produit des dispositions pour renforcer le contrôle des chômeurs. Comme à chaque fois, l’objectif politique affiché est d’inciter les personnes sans emploi à se mobiliser pour se réinsérer dans le marché du travail. Chacun doit être actif dans sa recherche d’emploi et le prouver. Sinon, les sanctions vont tomber !

Lire la suite

C’est quoi une société inclusive ?

Contrairement à ce que laisse penser l’enquêtrice de l’ONU (voir le billet de la semaine du 12 novembre 2017 « Le pré-rapport de la déléguée de l’ONU sur la prise en charge des personnes handicapées »), une société inclusive n’est pas la simple juxtaposition d’individus quelle que soit leur situation.

Lire la suite

Empowerment ou responsabilisation individuelle ?

Le travail social est convoqué à développer le pouvoir d’agir de ses bénéficiaires. C’est par la capacité de la personne à prendre en main ses propres solutions à ses difficultés que se joue la réhabilitation des usagers intégrant, du même coup, la promotion de leur citoyenneté.

Qui peut s’opposer à une telle perspective qui favorise l’émancipation des personnes en lieu et place de l’assistanat ?

Cependant, il convient de regarder de plus près ce que peut masquer ce discours volontariste.

Lire la suite

Va-t-on jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Depuis quelques semaines, les déclarations de représentants du gouvernement, sous couvert de bonnes intentions visant à inclure chaque personne dans tous les espaces de la vie sociale, développent une inclusion de l’ensemble des personnes handicapées, en particulier dans le système scolaire.

Qui pourrait avoir à redire de ces énoncés politiques, tant le principe républicain devrait être enfin respecté : un espace social pour tous, quelles que soient nos différences !

Il est désormais une évidence que tout enfant doit avoir sa place dans le système scolaire public.

Lire la suite

Les pauvres sont des mal élevés !

  • « Les pauvres sont des mal élevés, en plus ils sentent mauvais. Ils n’ont pas de valeurs, maltraitent leurs enfants, ne respectent pas le matériel mis à leur disposition, dégradent leur environnement, parlent mal, se plaignent tout le temps, sont tristes et taciturnes… »
  • « Tu as raison Marcel, moi je n’arrive pas à les comprendre. Finalement, je me demande s’ils ne se complaisent pas dans leur situation. »
Lire la suite

Faut-il aider les aidants ?

Le Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Âge (HCFEA) a rendu, en décembre, un rapport intitulé : « Disposer de temps et de droits pour s’occuper de ses enfants, de sa famille et de ses proches en perte d’autonomie ».

Certes, les proches d’une personne dépendante souhaitent le rester et ne pas voir leur enfant, conjoint ou parent s’éloigner par une prise en charge institutionnelle hors du domicile. Il convient donc de leur apporter les moyens d’assurer une présence à leur proche âgé et/ou dépendant ainsi que des solutions pour ne pas s’y épuiser.

Lire la suite

La fin des contrats aidés

Brutalement annoncée durant l’été dernier, sans aucune concertation préalable avec les intéressés, la fin des contrats aidés est maintenant une réalité. C’est le moment d’en mesurer les premiers effets.

Lire la suite

Pages