Tous les billets de la semaine

Repolitiser l'Action Sociale dans les départements

Ca y est ! Les élections départementales sont passées. Les nouveaux conseils départementaux sont en place après une campagne qui a opposé les trois forces politiques dominantes du paysage français.

Lire la suite

Réforme de la formation continue

La loi n° 2014-288 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale du 5 mars 2014 met à mal les logiques de formation tout au long de la vie dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux. Le taux de contribution à la formation est fixé à 1% et ne relève plus d’une obligation fiscale, c’est-à-dire n’est plus soumis à contrôle.

Lire la suite

Le cargo et la tour

Un cargo à vapeur entreprit de traverser l’Atlantique. C’est alors qu’une violente tempête transforma l’océan en montagnes russes. Pour vaincre les éléments, il fallut brûler tout le charbon des soutes dans la chaudière. En panne de combustible, le capitaine décida de prendre le bois de la coque. Au bout de quelques jours, la tempête sévissant toujours, ayant consommé tous les bordages, le bateau coula, son moteur tournant toujours à plein régime.

Lire la suite

Repolitiser ou mourir sous leurs balles ?

Les terroristes qui ont ensanglanté l’opinion publique française en ce début janvier 2015 sont les « clients » habituels des dispositifs de protection de l’enfance, de prise en charge des mineurs délinquants, de lutte contre les exclusions…. Ce sont ces mêmes jeunes qui, pour certains, à la sortie des dispositifs du travail social, quittent le territoire national pour aller faire le Djihad.

La régression barbare ne signe-t-elle pas, au moins en partie, l’échec de nos organisations d’intervention sociale ?

Lire la suite

Nous ne lâcherons pas !

Au-delà de l’horreur, au-delà de la révolte, au-delà de la violence qui a été perpétrée contre des personnes, c’est à l’âme de nos convictions que cet acte de barbarie s’adresse.

La liberté de pensée demeure le bien le plus précieux de notre état d’humain. Tous ceux qui s’y attaquent, s’attaquent à chacun de nous au plus profond de notre être.

La liberté d’expression en est la condition complémentaire.

Lire la suite

Les équipes de prévention spécialisée sont les abeilles de l’action sociale !

« En France, depuis une trentaine d’années, les populations d’abeilles diminuent. Ce phénomène touche d’autres pays d’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie. Cette surmortalité alarmante s’est accélérée depuis le milieu des années 1990, des ruchers entiers ont été dévastés en quelques années. Les causes de ce désastre ?

Lire la suite

Quel avenir pour le secteur associatif gestionnaire ?

Depuis quelques années les mouvements législatifs, les contraintes budgétaires, les évolutions sociétales viennent interroger la construction associative telle qu’elle s’est construite dans le secteur social et médico-social depuis la loi de 1905 qui a dessiné le paysage organisationnel Français en matière d’organisation et de projets.

Lire la suite

Jeunes incasables : Et s’ils nous disaient quelque chose d’utile sur nos incompétences ?

« Incasables » Cette expression est insupportable ! Dans le secteur de la protection de l’enfance, elle désigne ces jeunes qui épuisent, jour après jour, échec après échec, tous les établissements et services intervenant dans le dispositif de l’Aide Sociale à l’Enfance. Ces jeunes symbolisent le syndrome de la « patate chaude ». Cet objet incandescent que les acteurs se refilent de main en main, se brûlant à chaque fois un peu plus.

Lire la suite

Fallait-il moduler les allocations familiales ?

Les allocations familiales sont désormais placées sous conditions de revenus, le gouvernement a tranché, la réforme a été votée.

Des voix contradictoires se sont élevées :

Lire la suite

Malades d’Alzheimer : « Hors je » ou « hors-jeu » ?

La maladie d’Alzheimer est complexe. Elle mêle les peurs de chacun face à la dégénérescence du vieillissement, les angoisses de certains face à la mort, l’incompréhension de tous face à la désorientation. Cette pathologie renvoie nos sociétés hypermodernes à leurs limites. Celles de la science, incapable d’identifier clairement les causes de ce mal et surtout de trouver un traitement efficace. Celles de notre économie, impuissante à investir les moyens à la hauteur des besoins. Celle des groupes humains qui restent désemparés devant les manifestations des personnes atteintes.

Lire la suite

Pages