Sami, une jeunese en Laponie

ImprimerImprimerEnvoyer par emailEnvoyer par emailTélécharger en PDFTélécharger en PDF

On pourrait penser que la situation de discrimination du peuple lapon en Suède est une chose lointaine, qui nous concerne peu, et surtout que nous trouvons particulièrement anormale, à l’aune de notre regard bienveillant, cette situation d’exclusion d’un peuple nomade. C’est là sans doute que réside la réussite principale de ce premier long-métrage « Sami, une jeunesse en Laponie » qui parvient à provoquer la compassion à l’égard de ces gens du Nord, à nous mettre en horreur des comportements discriminants et racistes des Suédois, là où, nous-mêmes sommes certainement les premiers à opposer ce type de comportements à des personnes stigmatisées en France.

La réalisatrice parle de l’intérieur. Elle a vécu ces outrages et derrière l’enfance d’Elle, se noue son propre parcours de vie. Elle appuie son regard sur une comédienne absolument merveilleuse qui incarne le courage de la revendication identitaire et du droit en même temps à l’indifférence culturelle. Certes, la mise en scène est très classique, alternant essentiellement des champs contre-champs. Mais le fond interroge, remue, bouleverse. On rajoute les paysages du Nord magnifiques qui forment une sorte d’écrin à ce récit d’acculturation d’une jeune-fille dans la société bourgeoise de Suède.

« Sami, une jeunesse en Laponie » engage une réflexion profonde sur nos valeurs d’inclusion, à ces heures où les questions d’insertion, de vivre-ensemble sont si discutées. Le cinéma a pour fonction de transcender par le Beau des problématiques universelles dont on voit les conséquences graves à travers de nombreux conflits dans le monde. Il le fait d’autant plus que le propos du film est incarné, pudique, jamais démonstratif et d’une grande poésie. La réalisatrice ne condamne pas. Au contraire, elle met à l’honneur le droit de vivre comme les autres, et surtout la puissance de l’école et de l’éducation afin de favoriser le vivre-ensemble.

Ajouter un commentaire

You must have JavaScript enabled to use this form.

CAPTCHA
Cette case à cocher permet d'éviter le spam